Plongez dans l'histoire du vtc

Un métier d'antan

Le métier de vtc au fil du temps 

Autrefois, les cochers garaient les carrosses les plus prestigieux dans de grandes remises. Ces chauffeurs d’une autre époque attendaient alors que leurs maîtres les sollicitent pour un trajet et ceci, uniquement sur commande et pour une destination définie. On considère aujourd’hui que les cochers étaient des chauffeurs privés de l’histoire.

Les cochers patientaient dans des lieux de stockage, afin de désengorger les rues du Paris Médiéval : les remises.

Ils avaient donc à leur disposition de grandes remises, dans lesquelles ils entreposaient les carrosses et les chevaux. Les petits cochers et attelages modestes devaient se contenter de petites remises. Par la suite, ces carrosses ont rencontré une nouvelle forme de concurrence, qui se trouvait être les «voitures de place ».

Comme leur nom l’indique, ces voitures étaient l’équivalent des taxis actuels.

Aussi appelées « fiacres », elles restaient aux abords des places et des grandes rues parisiennes, en attendant que des clients les sollicitent.

montmartre-paris

La création d’un statut de chauffeur

À partir de 1950, l’État a officiellement revu le terme de « grande remise », et a donc décidé de créer un statut réglementé pour les chauffeurs et les entreprises. Depuis, le métier est officiellement reconnu et ses représentants travaillent en tant que professionnels, avec un marquage spécifique sur leurs plaques d’immatriculation.

En 2010, le code du tourisme a subi quelques changements notoires, parmi lesquels l’établissement

d’un statut de « chauffeur de voiture de tourisme » ou VTC pour les chauffeurs privés. Aujourd’hui, un VTC doit donc avoir suivi une formation complète pour exercer sa profession et obtenir une carte professionnelle.

grande-remise-chauffeur

Trois catégories de chauffeurs privés

Au cours de son histoire, le métier de chauffeur VTC a connu plusieurs dénominations différentes.

Avant les années 1950, on évoquait seulement les « grandes remises ».

De 1955 à ce jour, on désignait la profession avec les termes « Véhicule et Chauffeur de la Grande Remise ».

De 2010 à 2015, il s’agissait de « Voitures de tourisme avec chauffeur ».

Et depuis 2015, on parle enfin de « Voitures de Transport avec Chauffeur » Autrement dit, de chauffeur VTC.

Désormais, on dénombre trois catégories distinctes de chauffeurs privés. Les chauffeurs de voiture de tourisme ou transport (VTC), les chauffeurs employés par des sociétés et des chauffeurs employés par des particuliers.